BASF Agricultural Solutions Belgium
Agricultural Solutions

Contact

Comment améliorer la biodiversité sur son exploitation ?

Voici une liste non exhaustive d’aménagements ou de pratiques culturales qui permettent d’améliorer la biodiversité sur une exploitation agricole. Certaines sont comptées comme surfaces d’intérêt écologique (SIE).

Les développer permet d’atteindre l’objectif de 5% de la surface arable, qui fait partie des conditions permettant de recevoir des aides de la PAC. Intérêt agronomique et écologique, recommandations, coûts et équivalence SIE : tout ce qu’il faut savoir avant de mettre ces aménagements en place.

Les haies

Elles protègent les cultures et améliorent le sol tout en servant d’abri et de garde-manger pour les insectes auxiliaires et les oiseaux.

Les jachères

Elles reposent le sol et cassent le cycle des parasites tout en favorisant la pollinisation et en offrant un refuge aux animaux.

Les arbres isolés

Ils servent de repères aux animaux et fournissent du bois de chauffage et des ressources alimentaires aux hommes comme à la faune.

Les cultures intermédiaires pièges à nitrates (CIPAN)

Elles fixent les nitrates et améliorent la structure du sol tout en offrant aux pollinisateurs une source de nourriture avant l’hiver.

Les bandes enherbées

Utiles pour éviter les transferts de produits phytosanitaires, les bandes enherbées offrent aussi le gite et le couvert aux auxiliaires et au gibier.

Les prairies

Elles nourrissent le bétail et améliorent le sol tout en favorisant la diversité de la faune et de la flore.

La gestion différenciée de la luzerne

Ne pas récolter une bande de luzerne sur une parcelle permet de fournir une source de nectar aux pollinisateurs et un lieu de nidification aux oiseaux.

Les murets de pierres

Habituellement édifiés pour retenir la terre dans les parcelles en pente, ils offrent un refuge à une petite faune auxiliaire des cultures.

Top